Réflexothérapies

Objectifs

Il y a désormais de multiples « thérapies complémentaires », comme les a nommées l'Académie de Médecine dans son rapport de 2013 en désignant toutes les possibilités thérapeutiques offertes aux patients en complément de la médecine conventionnelle. En 2015 le conseil national de l'ordre des médecins dans un webzine a ouvert un vaste débat sur ce sujet. Toutefois, il semble utile de les évaluer afin de pouvoir les intégrer dans la pratique médicale et les faire reconnaître par les instances académiques médicales, universitaires et ministérielles concernées.

Les thérapies complémentaires (non médicamenteuses) sont devenues des solutions incontournables pour améliorer la santé, la qualité de vie, et parfois la durée de vie. Des études constatent également des bénéfices économiques et sociaux.

Nous connaissons tous des personnes ayant ressenti le bénéfice d'une thérapie complémentaire non médicamenteuse. Pour autant, ces cas individuels ne sont pas forces de preuve. Être satisfait d'une thérapie complémentaire non médicamenteuse ne veut pas dire qu'elle est efficace pour le plus grand nombre. Est-ce juste un effet placebo? À quelle dose est-elle vraiment efficace? Et pour qui?

Les personnes disent ressentir un réel bien-être après des séances de réflexologie. Comment quantifier les sensations et les perceptions du bien-être et/ou d'un mieux-être de la personne ?

Depuis plusieurs années, nos recherches empiriques basées sur l’expérimentation et l’observation ont démontré qu'à l'issue des séances de réflexologie, 90% des personnes disent se sentir mieux, être moins tendues, moins angoissées. Elles ont moins de douleurs, souffrent moins de troubles fonctionnels, et se sentent moins fatigués. Nous avons utilisé des outils d'évaluation afin d'élaborer des graphiques qui expriment clairement, sous forme visuelle simple, les résultats obtenus par la réflexologie.

La recherche empirique peut être définie comme "la recherche basée sur l'expérimentation ou l'observation (évidence)". Ce type de recherche est mené avec l'objectif de tester une hypothèse. Le mot empirique veut dire qui s'appuie sur l'expérience et non sur la théorie. Recueil des informations et l'acquisition par l'expérience quotidienne. Le thème central de la méthode scientifique est que toute preuve doit être empirique, ça veut dire qu'elle est fondée sur des preuves ou l'évidence. Dans la méthode scientifique le mot "empirique" se réfère à l'utilisation des hypothèses de travail qui peut être testée en utilisant l'observation et l'expérimentation.

La méthode expérimentale est une démarche scientifique qui consiste à tester par des expériences répétées la validité d'une hypothèse en obtenant des données nouvelles, qualitatives ou quantitatives, conformes ou non à l'hypothèse initiale.

L'expérience scientifique se distingue de l'expérience empirique en ce qu'elle exige un protocole conçu à partir d'une hypothèse.

La commission réflexothérapies a pour objectif d’évaluer les techniques réflexes dans le but d'analyser la qualité de leurs bases scientifiques et leur réelle efficacité thérapeutique.

Responsables : E. BRETON, CY. PELSY

Membres

picture

Alain JACQUET


Consultant-Pharmacologie clinique, Expert EUROTOX et médecin investigateur essais cliniques


Voir le CV
picture

Emeline DESCAMPS


Réflexologie Thérapie Totale Faure Alderson RTTFA et chercheur CNRS


Voir le CV
picture

Fabrice ANTHOINE


Approche occidentale (méthode Ingham)


Voir le CV
picture

Christine BRETIN


Dien Chan, Approche auriculothérapie (massage réflexe oreille)


Voir le CV
picture

Elisabeth BRETON


Techniques réflexes issues des thérapies manuelles


Voir le CV
picture

Coralie LELIARD


Réflexologie soin de support et de confort


Voir le CV
picture

Ronald GRAVE


Aspect recherche Réflexologie en Europe


Voir le CV
picture

Philippe MALAFOSSE


Médecin du sport, ostéopathe, posturologue


Voir le CV