De nombreux termes sont utilisés pour parler des « thérapies complémentaires ». Les termes retenus par le GETCOP sont « thérapies complémentaires » et « médecine intégrative » ou plus largement « santé intégrative ». 

Pour contribuer à une vision partagée et permettre de circonscrire le champ et l’application des thérapies complémentaires et de la médecine intégrative, nous nous appuyons sur les réflexions menées ce sujet par la communauté scientifique internationale comme la Cochrane Collaboration[1] ou le groupe EUROCAM[2], et en France par l'équipe de l'INSERM qui mène les travaux sur les thérapies complémentaires.

Nous nous insérons également dans les réflexions de la communauté professionnelle, notamment de l’Académie nationale de médecine[3], l’AFSOS[4] ou encore la SFETD[5].

Nous partageons la position commune d’entendre ces thérapies complémentaires comme partie de la pratique médicale et non comme des alternatives à la médecine officielle. Le concept de médecine intégrative englobe tout à fait cette dimension de complémentarité dans une approche globale et personnalisé des personnes. Parler de santé intégrative met d’autant plus l’accent sur la notion de santé, dans toutes ses dimensions, et ne se résume pas à soigner une maladie, et qui commence dès la prévention.

Découvrez les aspects réglementaires encadrant les recherches impliquant des personnes, et les aspects méthodologiques  présentant les niveaux de preuves et les recommandations de bonnes pratiques.

 

Sources et références

[1] https://cam.cochrane.org/

[2] EUROCAM, « CAM 2020. The contribution of Complementary and Alternative Medicine to sustainable healthcare in Europe », 2014.

[3] Daniel Bontoux, Daniel Couturier, et Charles-Joël Menkès, « Thérapies complémentaires - acupuncture, hypnose, ostéopathie, tai-chi - leur place parmi les ressources de soins » (Académie Nationale de Médecine, 5 mars 2013), http://www.academie-medecine.fr/wp-content/uploads/2013/07/4.rapport-Th%C3%A9rapies-compl%C3%A9mentaires1.pdf. 

[4] Stéphanie Träger-Maury et al., « Place des thérapies complémentaires dans les soins oncologiques de support », Référentiel AFSOS (AFSOS, 2012).

[5] Société Française d’Etude et de Traitement de la Douleur, « Le livre blanc de la douleur 2017 », Edition Med-Line, 2017.

[6] http://www.cnrtl.fr/definition/th%C3%A9rapie, consulté le 11 novembre 2018.